Retour à Barkhor

by Lüderitz

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €8 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Inclus Lyrics

    Includes unlimited streaming of Retour à Barkhor via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days

      €10 EUR or more 

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Edition Vinyle de l'album avec téléchargement inclus

    Includes unlimited streaming of Retour à Barkhor via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €15 EUR or more 

     

1.
Sweet Little Boy Fluorescence des néons schizophrènes J'avance à l'aveugle et traverse en diagonale Sur Shibuya Crossing je pense à Johnny le Pourri Opérant là sa première métamorphose Murmures d'une prière shintoïste Je traverse les Tori et serpente en direction du port J'attendrai là l'ultime radiation, la nouvelle vague Ou bien sweet Little Boy Qui veut un jour revivre cette seconde suspendue ? Réminiscences d'une époque inconnue Je compte les artefacts d'un jardin minéral Les milles reflets du rien s'entrelacent dans ma tête Et si le vent se lève, ramène-moi à Kyoto 8h16 et 2 secondes je resterai sans voix Contemplant les décombres de cet empire mort-né Les cerisiers en fleurs ne signifient plus rien Les cris carbonisés absorbent la pluie noire
2.
Jours Tranquilles à Inle Écrasés de chaleur Mille reflets latéritent Entre temples-montagnes Que les esprits visitent Chiens de rue faméliques Comme des gardiens figés De ces femmes capiteuses Vénéneuses et cuivrées Jours tranquilles à Inlé Puissent à jamais durer Purifiées par les eaux Toutes mes vies en morceaux Om Mani Padme Um En précaire équilibre Sur le fil dérisoire Un bien fragile esquif Sur les flots en miroirs Jours tranquilles à Inlé Puissent à jamais durer Purifiées par les eaux Toutes mes vies en morceaux Se répandent sur le lac Silencieux, élégiaque Capturées dans la nasse De ce pêcheur tenace Visions périphériques Remontées en surface Mes pieds nus se déplacent Vers ce rocher magique
3.
Les Interstices Quand ton ombre apeurée / Se faufile en silence Je vois l'aube se lever / Caresser mes outrances Sur ton carnet de route / Tu affiches mes errances Et calcules la distance / Jusqu'à l'ultime déroute Quatorze stations bancales / Me conduisent vers l'amont Le cratère se dévoile / A la morte saison Tes pulsions magnétiques / Me poussent vers la sortie Poursuivi par le cri / D'un corbeau diabolique Entre les interstices de toutes nos vies passées A tenir à distance le prochain précipice Les scories se dérobent / Sous nos pas fatigués Recouverts par l'opprobre / Et l'envie de tomber Plus question de cocher / La solution finale Les réponses erronées / A la racine du mal
4.
Ha-Giang Loop Rémission intégrale de nos tristes erreurs Chevauchant ces chevaux qui se changent en vapeur Loin des chairs animales et cette Terre qui se meurent Dézinguées sans remords par de sordides bretteurs Ha-Giang / Dans la boucle Maquiller son Karma pour contenir sa rage Une visière fêlée comme un unique blindage Vertiges en verticales sur la boucle d'Ha Giang L'équilibre est instable à l'horizon qui tangue Le sourire d'un enfant recouvert de poussière Les sommets se découpent à travers l'atmosphère La frontière à deux pas tout un monde à mes pieds Les battements de nos cœurs aux rythmes surannés J'entrelace les visages sur la boucle d'Ha-Giang
5.
Kampuchea 03:24
Kampuchea Dansez divines Apsaras / Holiday in Cambodia Tu travailleras pour l'Angkar / En évitant les écarts Un champ de ruines cités Khmères Comme tes larmes sont amères La beauté de Kim Wilde / Ne pouvait rien y faire Kampuchéa même ton riz est amer Kampuchéa trop de rouge en enfer A l'ombre d'Angkor Vat / Vois ces danseuses délicates Quand le soleil napalme / Comme elles savent rester calme Dans les corridors de S21 / Je t'ai recherché en vain Résonnait le cri des damnés / Tel un écho déphasé
6.
Barkhor 05:23
Barkhor Visions prématurées de mes errances posthumes / Inverser les horloges les réduire au silence Hermétique à ce monde à ses poisons diffus / La splendeur de Barkhor rend les mots superflus La beauté des sommets créé l'horreur des abîmes / Apaisé par les vents des hivers qui trépassent Tout se glisse sous ma peau se répand puis s'efface / Qui peut encore prétendre que le temps m'assassine Je retourne à Barkhor pour effacer mes traces Je déroule sur Barkhor le poids des années mortes / Dans les vapeurs d'encens, les moulins à prières C'est mon corps pénitent qui s'écoule à l'envers / D'une indicible trace qui me perfore les nerfs Si nos Dieux sont aveugles la beauté est un leurre / Quand la lumière du soir dissimule mes erreurs La parole est ignoble, le secret est diamant / Quand la lumière se fige, se prosterne à mes pieds Je retourne à Barkhor pour effacer mes traces De retour à Barkhor loin des zombies-cafards / Qui gesticulent et bavent en pantins dérisoires Je prolonge mes désirs d'infini et de paix / Donne-moi la lumière je te laisse ma part d'ombre Que m'importe si la lune se retourne puis se meure / Aux échos des mantras qui m'appellent vers l'ailleurs A trainer sur le sol on perçoit les lueurs / A travers les murmures d'une étrange ferveur Je retourne à Barkhor pour effacer mes traces De retour à Barkhor pour palper l'infini / Et figer mes paupières vers les lointains espaces Les mélopées sacrées me protègent des aigreurs / Disloquées à jamais dans le froid qui m'enlace Tout s'écoule désormais en gestes ralentis / Recaler mes humeurs à tes ocres lenteurs A présent, c'est certain la parole est un leurre / Je retourne à Barkhor pour effacer mes traces
7.
L'hiver / Chant d'Exil L'hiver a figé les frontières / Les cœurs sont froids en 7 hivers Mes rêves s'échoueront sur les plages On croit pourtant tourner les pages L'hiver a figé mes paupières / La nuit est froide la lune est claire Le ciel dissimule mes naufrages / Qui me conduisent loin des orages L'hiver a figé l'oxygène / La peur se coule entre mes veines Des vies se meuvent sur vos rivages / Mais mon destin finit en cage J'aurais voulu me voir grandir / J'aurais aimé ne pas mourir Mais c'est le froid / Ici l'hiver / M'a rejeté aux vents amers L'hiver a figé mon avenir / Se change en traces en souvenirs La mer a figé mon histoire / Ma vie s'efface dans la nuit noire
8.
Ma Maison est un Leurre Je dévale l'escalier / Qui mène au fond de moi Figé au seuil du monde / Dieu que la Terre est ronde Elle me ramène ici / Chaque fois sans merci Ma maison n'est plus là / Car elle n'existait pas Je reste sur ce palier / A contempler les villes J'observe les compressions / D'étranges conversations Dieu que le ciel est bas / Quand on ne l'éclaire pas Ma maison est en flamme / C'est la paix de mon âme Home is where your heart is / Om mani Padme Um J'explore de nouvelles ondes / Pour oublier mon ombre Je rêve de compassion / D'incroyables horizons Dieu que la vie est belle / Du haut des parallèles La maison est un leurre / Elle se cache dans le cœur

about

Retour à Barkhor
Écrit, composé, enregistré au Somewhere Studio entre janvier et mai 2019, l’idée de cet album a germé, grandi, puis mûri au cours de l’année 2018, au gré d’un très long voyage initiatique à travers l’Asie du sud-Est.

Une telle expérience, à forte valeur initiatique, nourrie par son cortège de rencontres, de révélations et de renversements de valeurs, constitue inexorablement pour un auteur-compositeur, un extraordinaire vivier d’inspiration.

Il fallait pourtant éviter un double écueil de taille : ce disque ne devait pas se réduire à un banal carnet de route musical et encore moins à un album-concept hermétique. S’imposait dès lors la nécessité de trouver une autre voie, une autre voix ? Une voie qui transcende une expérience personnelle, intime, en un objet universel, ou tout au moins, qui s’adresse à qui se donnera la peine d'y prêter attention.

Un album élaboré avec patience, pugnacité, honnêteté, humilité, quelques doutes et beaucoup de minutie dans l’agencement des sons et le choix des mots. Accordant une importance capitale aux moindres détails, surtout aux moins visibles, aux moins évidents, tout en restant pleinement conscient qu’ils ne se dévoileront pas facilement, telles les mille nuances d’un éphémère Mandala Tibétain…

Voilà donc Retour à Barkhor, un album où chaque titre est inspiré par une sensation, une émotion, une réflexion, un état d’âme - un état d’homme ? - insufflés par la découverte de ces ailleurs effleurés.

credits

released June 24, 2019

Words & Music : VinZ Von Lüderitz except track 2 : Vinz Von Lüderitz/Thierry Bochler.
VinZ Von Lüderitz [Voix / Guitares / Basse / E-bow / Loops / Samples & Keys]
Thierry Bochler [Additionnal Guitar on 1/6/7]
DoKtor Alexis Boxmann [Drums / Percussions / Cracks & Noises]

license

all rights reserved

tags

about

Lüderitz France

Lüderitz est un projet créé en 2015.
Victime de ses passions contradictoires,
Lüderitz se voit inexorablement condamné à l’originalité.
Entre fulgurances poétiques, loops hypnotiques, fondations electro, sens mélodique exacerbé, guitares cristallines et tendues sur les beats immuables de Doktor Alexis Boxmann - fidèle et increvable drums-machine.
... more

contact / help

Contact Lüderitz

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Lüderitz, you may also like: